Hébergement d’urgence dans l’agglo

Avec d’autres membres du Conseil d’administration du CCAS de Grenoble, nous avons visité vendredi le CAM (Centre d’Accueil Municipal) qui offre 55 places d’hébergement d’urgence en théorie pour trois nuits, mais souvent plus et plusieurs fois dans l’année. J’avais visité ce centre il y a cinq ans; les chambres sont toujours aussi austères, mais un peu humanisées : tables de chevet, chaises, coffres sécurisés et paravents ont été installés. Les règles sont toujours strictes et les hommes seuls non malades doivent quitter le centre dans la journée entre 9 et 18h. Le CAM est devenu aujourd’hui obsolète et insuffisant puisque des dizaines de chambres d’hôtel sont louées (fort cher au total) pour loger des familles souvent pendant des mois, voire des années. Le CAM remplit donc à la fois la mission d’accueil des publics traditionnels (SDF), mais surtout aujourd’hui celle de plateforme d’urgence pour des publics spécifiques (femmes victimes de violence, demandeurs d’asile arrivant sur l’agglo..) avant des solutions plus pérennes.

La décision de le reconstruire a été très longue à être prise. Il a fallu que les différents acteurs publics acceptent de prendre leur part de financement. Un lieu acceptable et accepté par le voisinage a été trouvé à proximité, moins proche de la voirie actuelle (sauf de la Rocade Nord qui si elle se fait le surplombera depuis son viaduc franchissant l’Isère). Le plus dur a été de faire accepter à la Communauté d’Agglomération de prendre la responsabilité de ce centre qui accueille des publics de toute l’agglomération et pas seulement de Grenoble. Peine perdue, celle-ci n’a consenti qu’à verser une part d’investissements pour la reconstruction et a proposé d’appeler le nouveau centre « Pôle d’Hébergement d’Urgence à vocation intercommunale ». Ceci évidemment n’est en aucune façon un engagement sur la répartition future des coûts de fonctionnement. Comme les retards s’accumulent (la première pierre serait posée fin 2010), la question restera encore sans réponse. Pour le moment la Ville de Grenoble est la seule de l’agglo à offrir de l’hébergement d’urgence…

À propos de Gilles Kuntz

Ancien conseiller municipal et d'agglo de Grenoble Habitant la Villeneuve Adhérent à Ensemble!
Ce contenu a été publié dans Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Hébergement d’urgence dans l’agglo

  1. Valverde dit :

    Bonjour

    Auriez vous les coordonnées du CAM car j’aurais des matelas à leurs donner ?

    Cordialement
    Jp Valverde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *