Grenoble fête l’abolition de l’esclavage

Préfet de l'Isère le 10 mai 2014Comme chaque année depuis 2006, Grenoble a commémoré ce 10 mai la mémoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions sur le Parvis des Droits de l’Homme devant la plaque rendant hommage à Toussaint Louverture, esclave affranchi qui s’est battu contre les troupes du colonisateur dans l’île de Saint-Domingue et aujourd’hui héros national d’Haïti.

Des allocutions émouvantes ont été prononcés devant un nombreux public par Elisa Martin, première adjointe au Maire de Grenoble, par le Préfet de l’Isère Richard Samuel (photo) dont les origines guadeloupéennes ajoutaient à la sincérité des propos. Auparavant le président du Comité Traite négrière – Esclavage de Grenoble, Michel Raynaud avait demandé réparation pour les siècles de préjudices subis par des millions d’esclaves, dont la majorité n’a pas survécu aux sévices. Son propos a été émaillé de citations d’Alexandre Dumas, lui-même descendant d’esclaves, lues par les enfants de la Batukavi de la Villeneuve.

Un moment très émouvant.

À propos de Gilles Kuntz

Ancien conseiller municipal et d'agglo de Grenoble Habitant la Villeneuve Adhérent à Ensemble!
Ce contenu a été publié dans Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Grenoble fête l’abolition de l’esclavage

  1. Vergain dit :

    C’est juste pour signaler une coquille “esclavage affranchi” au lieu de “esclave affranchi”.

  2. Gilles Kuntz dit :

    Merci, c’est corrigé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *