Le patrimoine caché de Grenoble

Les Galeries Modernes, ancêtre des Nouvelles Galeries A l’occasion de la viste de l’exposition du Musée Dauphinois « Les dessous de l’Isère » que je vous recommande, j’ai redécouvert la façade de l’immeuble abritant aujourd’hui les Galeries Lafayette place Grenette, appelées autrefois Nouvelles Galeries et auparavant, comme ici, Galeries Modernes. A l’occasion d’une rénovation au temps des Nouvelles Galeries, la magnifique façade a été recouverte de dalles cachant depuis des décennies son décor du XIXe siècle.

Malgré la création dans le centre historique de Grenoble d’une « zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager » transformée il y a peu en « Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) », cette façade reste désespérément cachée aux yeux des passants. Il est incompréhensible que des moyens n’aient pas pu être trouvés pour aider à la restauration de ce bâtiment que vous pourrez mieux apprécier en le voyant en plus grand par un simple clic sur la photo.

Grenoble ne compte pas assez de patrimoine pour que l’on se permette de passer à côté de cette indispensable restauration. Ce débat rejoint celui de la tour Perret qui se délite et ne sera bientôt plus qu’un édifice dangereux à démolir si l’on n’agit pas au plus vite. J’ai d’ailleurs demandé en commission municipale le point sur ce dossier. Attendons, mais pas trop !

À propos de Gilles Kuntz

Ancien conseiller municipal et d'agglo de Grenoble Habitant la Villeneuve Adhérent à Ensemble!
Ce contenu a été publié dans Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le patrimoine caché de Grenoble

  1. Laurent dit :

    Bonjour
    Très belle façade
    Savez vous si les galeries Lafayette sont propriétaires de cet immeuble ?

    Cdlt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *