Une page est tournée

Le logo Picasso des premiers Macintosh d'Apple Difficile d’ajouter ses mots au déluge médiatique qui s’est répandu dans la presse depuis la mort annoncée de Steve Jobs un des deux co-fondateurs d’Apple avec l’autre Steve, Wozniak ou Woz, qui a accompagné Jobs dans les premiers temps lors du mythe des ordinateurs construits dans le garage familial. Vous allez me demander pourquoi y ajouter un billet ? Simplement parce qu’à titre professionnel, j’ai suivi l’aventure Apple depuis presque ses tous débuts. Mon équipe de recherche informatique à l’université a été la première au sein du laboratoire IMAG du CNRS à acheter dès 1978 les premiers ordinateurs Apple II. La SCOP ALMA que j’ai fondée avec d’autres l’année suivante a été un des premiers revendeurs Apple de Grenoble. Il y a peu de modèles d’ordinateurs Apple que je n’ai pas eu entre les mains. Je garde quelques exemplaires de ceux que je trouve les plus innovants comme le Mac Cube et l’iMac G4 inspiré d’une lampe virtuelle “Luxo Junior” figurant dans le logo de Pixar autre société fondée par Steve Jobs. Je conserve aussi ces machines pour en faire don à l’association ACONIT qui possède une large gamme des ordinateurs Apple et à ma connaissance ne possède pas ces modèles dans sa collection.

Je ne reviendrai pas sur ce que tout le monde connait : l’origine californienne contestataire d’Apple (“Think different“), ni l’importance attachée à l’adhésion presque affective à l’univers Apple. Le logo ci-dessus affiché à chaque démarrage des premiers Macintosh couleurs est l’exemple d’une image rassurante. Je me rappelle les présentations de l’interface des premiers Lisa, puis Macintosh où les concepteurs insistaient sur les coins ronds des fenêtres pour “arrondir des angles droits jugés trop durs“. Ceci peut sembler puéril, mais Jobs a compris tout de suite l’importance de l’adhésion de l’utilisateur qui devait se retrouver dans un monde connu et rassurant à chaque démarrage de son ordinateur.

J’ai classé cette rubrique aussi dans la catégorie “Politique” de mon blog pour dire deux choses. Longtemps les ordinateurs Apple ont été proscrits de certains laboratoires et entreprises et c’est encore le cas à la mairie de Grenoble où l’informatique malgré les 5@ décernées à la ville de Grenoble est loin d’être innovante… Je tiens aussi à souligner qu’Apple qui est devenu la deuxième capitalisation boursière US après le pétrolier Exxon n’a jamais touché le moindre crédit fédéral ou de l’État de Californie pour survivre, même au creux de la vague quand son action était tombée à quelques dollars. Cela devrait faire réfléchir celles et ceux qui continuent de verser ici de l’argent public en pure perte dans les entreprises privées du high tech local. Cela n’empêche pas celles-ci quelques années après avoir touchées les mannes publiques de délocaliser recherche, comme production.

À propos de Gilles Kuntz

Ancien conseiller municipal et d'agglo de Grenoble Habitant la Villeneuve Adhérent à Ensemble!
Ce contenu a été publié dans Général, Université, Voyages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *