Vinci, dégage !

Vinci, dégage !La semaine dernière avait lieu près de Nantes le rassemblement national contre la construction du nouvel aéroport à Notre Dame des Landes. En plein bocage dans la zone maraichère de la région, Jean-Marc Ayrault, maire PS de Nantes, en accord avec la droite, a confié le saccage de cette région superbe au profit exclusif du géant du BTP Vinci.  À cette occasion, les Alternatifs avaient invité une militante russe qui avec des milliers de manifestants lutte chaque jour contre la progression d’une autoroute construite aussi par Vinci dans le “bois de Boulogne” de Moscou. Vous pouvez écouter ici son intervention lors de l’université des Alternatifs qui se tenait à Nantes au même moment.

Lors du grand meeting politique sur le site prévu contre l’aéroport dans un chapiteau accueillant des milliers de manifestants, Evgenia Tchirikova a lancé ce cri “Vinci dégage !” repris en cœur par la foule et tracé par des milliers de manifestants le lendemain dans la praire. Ouest France en présente ici la réalisation.

Cette lutte des écologistes russes est emblématique des combats menés partout dans le monde contre la corruption qui gangrène la vie politique. Là-bas, les militants avec l’aide de l’ONG Bank Watch ont pu remonter le réseau qui passe par un oligarque russe, ami de Poutine, à travers des fonds transitant par les îles Vierges et le Liban. Ici à Grenoble, une autre multinationale de l’eau, la Lyonnaise des Eaux, avait été condamnée pour corruption de l’ancien maire de Grenoble, Alain Carignon. Que se cache t’il derrière ces projets démesurés sans réalité économique ? Eva Joly présente sur les lieux a reçu avec intérêt le dossier remis par la militante russe. Je suis sûr qu’elle a gardé assez de contacts dans les juridictions financières pour en faire bon usage.

À propos de Gilles Kuntz

Ancien conseiller municipal et d'agglo de Grenoble Habitant la Villeneuve Adhérent aux Alternatifs
Ce contenu a été publié dans Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Vinci, dégage !

  1. perez noel dit :

    Il est beau de voir des remarques pareils de la part d’élus qui ont à Grenoble laissés détruire un magnifique parc pour un stade de foot qui aurait pu se construire sur l’ancien. Osez me dire que derrière il n’y a pas de la mauvaise politique voir des choses plus graves!
    En plus, construire un stade digne de la l1 alors que Grenoble n’y étais pas encore. Que l’on savait que le club n’aurait pas le budget pour la l1 et que finalement Grenoble est redescendu très bas en foot!
    Mais réjouissons nous nos enfants peuvent aller au stade et payer une entrée là ou avant ils allaient jouer dans l’herbe gratuitement.
    Merci les politiques.

  2. Gilles Kuntz dit :

    Il doit y avoir erreur sur la personne… Avec mon groupe ADES, Verts, Alternatifs au conseil municipal de Grenoble et à la Métro, j’ai constamment voté contre le Grand Stade. J’ai manifesté avec les opposants. J’ai déposé des recours au tribunal administratif contre les marchés. Que fallait-il faire de plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>